Combattre le bégaiement par l'action

Comment surmonter le bégaiement ?

Croire en soi pour être libre du bégaiement

Présent dans toutes les classes sociales et toutes les cultures, le bégaiement est un trouble de la fluence qui peut impacter négativement la vie scolaire et la vie professionnelle d'une personne. Si ce problème touche environ 10 % d'enfants dans le monde, il persiste chez 1 % de la population mondiale. Contrairement à ce que certaines personnes pensent, être bègue ne veut pas dire avoir la pensée bloquée. En effet, le bégaiement n'est pas une fatalité. Des célébrités comme Démosthène, Napoléon 1er ou encore Marilyn Monroe ont souffert du bégaiement. Pourtant, ils ont pu le surmonter et mener une existence heureuse. Découvrez ici des informations utiles pour corriger le bégaiement.

Quelles sont les causes du bégaiement ?

Le bégaiement est généralement lié à un problème de langage, de communication et d'élocution. Chez les personnes qui en souffrent, on note une répétition de syllabes ou une interruption de la parole. Dans ce cas, il sera difficile pour vous de prononcer correctement les mots comme vous voulez.

L'altération de l'élocution est un trouble fréquent dont les causes restent mal connues. Les plus citées sont :
  • les facteurs psychologiques ;
  • les problèmes neuromusculaires ;
  • un climat tendu ;
  • une disposition génétique ;
  • un choc émotionnel ;
  • etc.

Très souvent, les enfants qui souffrent de ce trouble effraient leurs parents. Pourtant, il s'agit parfois d'un petit passage pour bien parler. En effet, les enfants ont tendance à parler plus vite que leurs pensées, ce qui provoque des accrochages dans le discours. Si les émotions, le milieu de vie sont des facteurs pouvant déclencher un bégaiement, il est possible de surmonter ce trouble avec une bonne dose de confiance en soi.

Comprendre son bégaiement pour mieux parler

Très souvent, ce trouble apparait entre 3 et 7 ans. Lorsqu'il est vite détecté, le bégaiement peut se corriger. Il existe aujourd'hui plusieurs traitements permettant de rééduquer le mécanisme de la parole. Cependant, il est souvent difficile de trouver le soin idéal. D'après un spécialiste de la question, le meilleur moyen pour ne plus bégayer est de se traiter soi-même. Le bégaiement étant quelque chose que l'on fait, il est tout à fait possible d'apprendre à abandonner cette pratique.

Chez une personne bègue, les troubles de la parole sont les plus visibles. Cependant, les troubles de la communication et du comportement existent, mais restent invisibles la plupart du temps. En cherchant à comprendre votre handicap, vous pouvez y faire face efficacement. Au lieu de vous replier sur vous, il est recommandé de s'ouvrir aux autres sans craindre de bégayer parfois. Plus vous vous faites l'effort de parler malgré le trouble, plus vous avez la chance de le corriger durablement. Une fois que vous aurez commencé à affronter le bégaiement, vous verrez que la peur fera progressivement place à la confiance en soi. Vous pourrez alors suivre des techniques permettant de réduire la fréquence du bégaiement et d'optimiser votre capacité à mieux parler.

Comment traiter le bégaiement ?

Le bégaiement est l'un des troubles les plus répandus au monde. En France, on compte environ 700 000 bègues (les deux tiers sont des garçons et le reste des filles). Si vous venez d'une famille de bègues, il y a des chances que vous souffriez du bégaiement. Cependant, il faut retenir que nul ne naît bègue. En effet, ce trouble se manifeste généralement lorsque vous faites des efforts pour l'éviter. Petit à petit, cette habitude s'installe et bégayer deviendra un réflexe pour vous.

Malheureusement, il n'existe encore aucun médicament efficace pour soigner le problème. Néanmoins, il existe des méthodes permettant de mieux parler. Si vous constatez que votre enfant a des difficultés à communiquer, n'hésitez pas à aller voir un orthophoniste. Il s'agit en effet d'une solution de départ que vous devez prendre en compte.

En tant que spécialiste des troubles de l'élocution, ce thérapeute peut vous aider à corriger le mal avant qu'il ne dégénère. Il existe pour ce faire plusieurs exercices à pratiquer séance après séance jusqu'à éliminer se freins que constitue le bégaiement. Mais, si vous n'obtenez pas de résultats satisfaisants chez ce spécialiste, je vous invite à découvrir mes méthodes pour diminuer le bégaiement durablement en tant que complément pour surmonter le bégaiement grâce à des exercices touchant aux mécanismes de la parole.

Faire des exercices pour ajouter peu à peu de la confiance en soi

Contrairement à une croyance populaire qui veut que le bègue frappe sur certaines parties de son corps pour amorcer la parole, avoir confiance en soi est le premier pas pour mieux parler. D'après un sondage, les bègues ont pour la plupart une mauvaise image de leur personne. De manière générale, ils resserrent les muscles de leurs cordes vocales en réaction au stress. Ils ont honte et font des mains et des pieds pour dissimuler leur handicap. Dans les milieux où ce mal est considéré comme une malédiction, on note une sorte de complication, ce qui rend la guérison difficile, voire impossible.

Dans la plupart des cas, le bègue se voit incapable d'interagir avec d'autres personnes. Par peur de se faire ridiculiser, il préfère se couper du monde extérieur et se concentre sur son désavantage communicationnel. De ce fait, il perd toute spontanéité et ce qui est le plus précieux pour une personne, savoir : l'estime de soi.

Pour surmonter le bégaiement, il faut d'abord comprendre et accepter son handicap. Ensuite, vous allez faire un certain nombre d'exercices d'élocution par jour pour éliminer progressivement le bégaiement. Si vous doutez de la méthode à utiliser, je vous invite à suivre mes différentes méthodes pour booster votre élocution en téléchargeant gratuitement mes exercices pour aller en ce sens et découvrir mes conseils pouvant vous aider à redécouvrir votre estime de soi. Sachez toutefois que vous ne pouvez pas cesser de bégayer du jour au lendemain mais chaque jour est une chance de créer une nouvelle action vers le but qui vous est cher : parler mieux.


Suivez-moi sur les réseaux sociaux