Vaincre l'anxiété sociale lorsqu'on bégaie

Sortir de sa zone de confort malgré l'anxiété sociale

Vaincre l'anxiété sociale lorsqu'on bégaie

Ce n'est jamais facile de souffrir du bégaiement. Être bègue est d'autant plus difficile lorsqu'on doit vivre avec les sourires, les rires et les railleries de l'entourage ou la suspicion de ces réactions. L'anxiété sociale qui en résulte sert même de combustible à un cercle vicieux qui s'installe. Comment donc lutter contre l'anxiété sociale quand on bégaie ? Voici des éléments de réponse dans ce billet.

Quel lien entre anxiété sociale et bégaiement ?

On connaît certainement tous dans notre entourage une personne qui a des difficultés d'élocution. Timide, discret, imperturbable dans sa zone de confort et très souvent mal à l'aise : telles sont les caractéristiques par lesquelles on reconnaît souvent un bègue. Ces comportements sont la conséquence de l'inconscience collective face au bégaiement. Entendre parler un bègue fait parfois époustoufler de rires l'entourage. Certains se lancent même dans une vaste campagne de moquerie.

Ces réactions sociétales induisent chez le bègue une crainte de prendre la parole au risque d'être exposé aux regards humiliants et embarrassants. Un adolescent bègue n'ose ainsi pas souvent demander des explications en classe pour éviter d'être la risée de ses camarades. Même les adultes, au travail, se montrent totalement discrets et choisissent souvent même un métier dans une zone de confort qui ne nécessite pas ou très peu de parler. Malheureusement, plusieurs études ont démontré que l'anxiété sociale chez le bègue n'est pas de nature à améliorer les choses. Bien au contraire, elle empire le bégaiement.

Vaincre l'anxiété sociale et sortir de sa zone de confort

Il existe heureusement plusieurs solutions pour vaincre l'anxiété sociale due au bégaiement. Les options de traitement vont dépendre du niveau du mal. En fonction donc du niveau de votre anxiété, vous pouvez choisir de consulter un professionnel ou de vous exercer vous-même.

Consulter un spécialiste du coaching pour bègues

Il est conseillé de consulter le plus tôt possible un orthophoniste. Ce praticien paramédical est le plus compétent en la matière. Il privilégie souvent deux options de traitement dans ce cas : l'option médicamenteuse et les thérapies cognitivo-comportementales. Avec un coaching sur mesure, vous pourrez vaincre le bégaiement. C'est une des raisons pour lesquelles se former avec Cyrille Déliot vous aidera beaucoup.

Certains médicaments sont d'une efficacité démontrée pour lutter contre l'anxiété sociale et redonner pleine confiance au sujet bègue. Sont souvent prescrits :
  • Les antidépresseurs tels que la phénelzine, l'escitalopram, la sertraline ;
  • Les anxiolytiques tels que les benzodiazépines pour des utilisations occasionnelles ;
  • Les bêta-bloquants pour réduire la production d'adrénaline...
Les thérapies cognitivo-comportementales sont certainement les plus efficaces pour lutter contre l'anxiété. En pratique, régulièrement, le patient sera confronté, par les soins d'un orthophoniste, à certaines situations anxiogènes qu'il redoute. Cette confrontation lui permettra d'observer l'absence de conséquences. Sachant désormais que tout se construit dans sa tête, il se laissera dominer par un phénomène d'habituation à l'anxiété sociale et reprendra peu à peu confiance en lui-même. Les thérapies cognitivo-comportementales consistent aussi à rééduquer la parole à travers de nouvelles habitudes d'élocution. Le ralentissement de l'élocution ou de la vitesse d'élocution sera privilégié.

Se prendre en charge soi-même

En dehors du coaching professionnel, vous pouvez aussi à l'aide de certaines techniques, vous libérer vous-même de votre anxiété sociale due au bégaiement. Changez votre manière de parler. Pour cela, sortez de votre zone de confort et exercez-vous avec un membre de la famille. Tentez régulièrement de tenir un discours en adoptant une technique d'élocution plus relâchée, plus lente. Osez de plus en plus la prise de parole en public avec cette technique et n'ayez pas peur des échecs. Changez dorénavant votre manière de penser en faisant par exemple du yoga ou de la méditation. Par ailleurs, travaillez beaucoup vos compétences relationnelles.

Que retenir de cet article sur le bégaiement et l'anxiété sociale ? La gêne que crée le bégaiement à votre niveau est parfaitement compréhensible. Mais, avec quelques astuces pratiques, vous pourrez vaincre le bégaiement pour être plus à l'aise dans votre peau en société. Un coaching professionnel sera très utile. De plus, n'hésitez pas vous aussi à sortir de votre zone de confort.