Comment briser la boucle du bégaiement ?

De nombreux francophones souffrent du bégaiement et recherchent des méthodes faciles d’accès pouvant à termes diminuer leur propre bégaiement.

L’une des facettes du fait de bégayer est de répéter indéfiniment un mot difficile à prononcer sur l’instant présent. En effet, le réflexe que peut avoir un bègue ou tout personne qui bégaie occasionnellement sont susceptibles de connaître la boucle du bégaiement.

Qu'est ce que la boucle du bégaiement ?

La boucle du bégaiement est précisément la situation dans laquelle vous êtes en train de parler, puis vous rencontrez une difficulté, un mot, qui vous empêche d’aller plus loin dans votre discours et qui vous incite irrémédiablement à vouloir répéter le mot-obstacle mais rien ne sort.

Dans ce contexte, vous êtes placé dans une situation de répétition indéfini du mot-obstacle jusqu’à que vous réussissiez enfin à dire ce mot, à l’exprimer.

Cette boucle entraîne plusieurs effets négatifs sur la personne qui souhaite s’exprimer :

  • Génère de la tension dans le corps

  • Crispe les muscles de la mâchoire

  • Crée du stresse et de l’anxiété

  • Affecte la confiance en soi

Que faire pour briser la boucle du bégaiement ?

Étape numéro 1 : S'arrêter !

Lorsque vous êtes en train de parler spontanément, si vous sentez ou si vous savez que vous aller bégayer alors arrêtez-vous.
Ne luttez pas contre votre bégaiement. Arrêtez tout simplement cet effort.

  1. S’arrêter signifie accepter

Il s’agit d’accepter, dans votre fort intérieur, que vous ne puissiez pas prononcer complètement ce mot à cet instant précis. Il n’y a pas de mal à admettre que l’on ne soit pas capable de faire quelque chose dans l’instant présent car cela ne signifie pas pour autant que vous n’y arriverez jamais.

Cela signifie simplement que vous devez trouver une méthode plus efficace et apaisante d’atteindre l’objectif visé e, l’occurrence dire votre mot.

2. Refuser l’invitation à entrer dans la boucle du bégaiement

Il s’agit ici de refuser l’invitation à entrer dans la boucle du bégaiement que votre égo ou le contexte dans lequel vous êtes à forcer la prononciation d’un mot difficile à prononcer à cet instant précis.

En effet, suivant le contexte dans lequel vous pouvez être placé, l’apparition du bégaiement peut être plus ou moins fort dans un instant particulier. Ce qui peut notamment perturber la prononciation et l’articulation des mots et de vous entraîner malgré-vous dans la boucle du bégaiement.

Si vous ne savez pas comment fonctionne votre et les questions qui faut nécessairement se poser pour savoir à quel moment vous êtes susceptible de bégayer, je vous invite à voir mon article et l’épisode suivant :

Ainsi, l’étape 1 est de vous arrêter c’est-à-dire d’arrêter d’essayer de dire votre mot dans les conditions qui ont conduit à la création de la boucle.

Étape numéro 2 : Prendre de sa respiration

Après s’être arrêté, prenez une plus grande respiration que la fois précédente c’est-à-dire celle qui vous à amener à bégayer par le biais notamment d’un manque d’oxygène dans vos poumons.

Prendre sa respiration, prendre de l’oxygène c’est aussi prendre de l’énergie. Cette énergie est nécessaire pour alimenter vos muscles de la mâchoire (ouverture de la bouche, lèvres, langue) et rendre plus efficiente le processus de la parole.

La respiration occupe une place très importante dans de bien parler, dans l’art oratoire. C’est pour cette raison que la respiration fait partie de l’une des étape pour devenir un orateur de manière générale et dans notre cas précis, briser la boucle du bégaiement.

Étape numéro 3 : Reprendre la parole

Suite au succès des étapes précédentes, vous êtes maintenant capable de reprendre là où vous vous êtes arrêté c’est-à-dire reprendre la parole.

En effet, le mot qui vous a fait obstacle précédemment et qui vous a incité à entrer dans la boucle n’est plus car vous vous êtes arrêter et vous avez absorbé suffisamment d’énergie pour retenter la prononciation du mot-obstacle.

Ainsi; je vous invite à faire usage de cette méthode très régulièrement. En réalité, toutes les fois où vous ressentirez cette invitation à entrer dans la boucle en vue de bégayer sur un mot en particulier.


Suivez-moi sur les réseaux sociaux